De la politique des scientifiques à l’administration de la recherche : bureaucratisation des relations sciences industrie en France (1959-1965)

From science policy to research administration: The bureaucratization of science-industry relations in France (1959–1965)

Jean-Baptiste Devaux (2023)

Revue française de socio-économie, 31, pp. 111-130

Résumé. Cet article porte sur la genèse des politiques de soutien à l’innovation en France et l’émergence de savoirs de gouvernement de types économiques consacrés au gouvernement des activités liant la science et l’industrie. En observant les recompositions de l’État et de l’espace bureaucratique entre 1959 et 1965, nous souhaitons faire apparaître le fait que ces deux processus procèdent de la même dynamique. La construction des relations science-industrie comme un objet savant par les économistes rend en effet possibles la mise en administration des relations science industrie et le pilotage par le centre des politiques technologiques. L’extension des capacités d’action de l’État central procède de la mobilisation de savoirs économiques. Il accompagne par ailleurs le développement de l’économie de la recherche comme sous-discipline autonome au sein des sciences économiques.

Abstract. This paper focuses on the genesis of innovation policies in France and on the emergence of economic knowledge devoted to governing activities linking science and industry. By examining the reconfiguration of the state and that of the bureaucratic space between 1956 and 1965, we seek to show that these two processes proceed from the same dynamic. The construction of science-industry relations as an object by economists made it possible for science-industry relations to be administered and for technological policies to be governed from the “centre.” Economic knowledge thus created new state capacities. It also led to the development of the economics of research as an autonomous sub-discipline within the economic sciences.

Extrait: “4.2. Administrer un territoire de nomenclatures et de chiffres
Tout au long de la décennie 1960, la DGRST va entretenir la dynamique de « mise en forme économique » de la science et de la technique. Elle transforme la « science et la technologie » en un territoire rationalisable, fait de chiffres, de nomenclatures ou de « conventions » économiques [Eymard-Duvernay, 2013].” (p. 126)

Extract: “4.2. Administering a territory of nomenclatures and figures
Throughout the 1960s, the DGRST maintained the momentum of the “economic shaping” of science and technology. It transformed “science and technology” into a rationalizable territory, made up of figures, nomenclatures or economic “conventions” [Eymard-Duvernay, 2013].” (p. 126)

Lien / Link



Citer ce billet
GdL (2024, 9 avril). De la politique des scientifiques à l’administration de la recherche : bureaucratisation des relations sciences industrie en France (1959-1965). Économie des conventions. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6r3