Sur fond de crise socio-écologique du capitalisme, la théorie de la valeur revisitée.

Harribey, Jean Marie (2020)

Revue française de socio-économie 24, pp. 101-120.

RESUME

La crise écologique a entraîné la recherche théorique dans plusieurs directions. Une « économie de l’environnement » s’est constituée au sein de la théorie néoclassique afin de prendre en compte la « valeur de la nature ». Une autre réflexion est née pour élaborer de nouveaux indicateurs de richesse. Il existe aussi une problématique marxienne de l’écologie inscrite dans les rapports sociaux. La révolution technique de l’information et l’enjeu des communs bousculent les catégories de valeur et de richesse. Ce texte examine ces questions en présentant d’abord ce que fut le premier débat théorique à la naissance de l’économie politique et qui perdure jusqu’à aujourd’hui : la richesse ne se réduit pas à la valeur économique. Puis, il montre en quoi la valeur est une catégorie sociale qui permet de prendre en compte la question écologique. Enfin, il discute l’hypothèse de dépassement de la catégorie valeur.

Against the backdrop of the socioecological crisis of capitalism, the theory of value is revisited

ABSTRACT

The ecological crisis has resulted in theoretical research in several directions. An “ecological economics” has developed within neoclassical theory in order to take into account the “value of nature.” Another reflection has begun to develop new indicators of wealth. There is also a Marxian problematic of ecology inscribed in social relations. The technological revolution of information and the issue of commons are disrupting the categories of value and wealth. This text examines these questions by first presenting the initial theoretical debate that started at the birth of political economy and that continues today: Can wealth be reduced to economic value? Then, it shows how value is a social category that makes it possible to take into account the ecological question. Finally, it discusses the hypothesis of surpassing the value category.