Dualité des conventions de la valeur et marchandisation de l’université

Harari-Kermadec, Hugo/Porcherot Raphael (2020)

Revue française de socio-économie no 24, pp. 63-80.

RESUME

“Si la marchandise capitaliste est la forme dominante de la richesse dans la société contemporaine, elle n’est pas exclusive. À partir de l’hypothèse que l’université, après d’autres services publics, subit des transformations qui l’amènent à s’inscrire dans cette forme dominante, nous suivons les dispositifs qui soutiennent cette évolution. Nous nous inscrivons dans une approche constructiviste de la valeur, qui doit être produite et soutenue comme représentation de la richesse pour permettre l’émergence, au niveau institutionnel, d’un marché de l’enseignement supérieur et la recherche, mais aussi se déployer au sein même des établissements pour réorganiser la production. Ce sont les dispositifs de quantification du travail universitaire que nous proposons d’analyser ici comme vecteurs d’extension du domaine de la valeur sur la production et la transmission des connaissances.”

The duality of value conventions and the commodification of university. 

ABSTRACT

“The capitalist commodity is the dominant form of wealth in today’s society, but it is not the only one. We use the commodification of higher education and research as an experiment to observe the devices that support such a transformation of social form. This is a constructivist approach to value: value has to be constructed and supported as a representation of wealth to produce a market of higher education and research at an institutional level. However, it is mainly on the level of production within organizations that we examine its construction and effects. We study methods of quantification of academic work as a means of extending this commodity fetishism to the production and transmission of knowledge.”