Faire l’économie de l’environnement

Eve Chiapello, Antonin Pottier & Antoine Missemer (dir.)(2020)

Presses des Mines – Transvalor, collection Développement durable

Résumé. Le souci environnemental né du constat d’une pression dommageable exercée par les activités économiques sur la biosphère a conduit à la multiplication d’initiatives et de régulations destinées à endiguer les destructions. À la mise en économie de l’environnement qu’effectuent de fait les activités économiques quand elles prélèvent des ressources, répondent les efforts de la théorie économique pour penser ces questions et l’élaboration d’instruments de politique économique destinés à intervenir. Cet ouvrage pluridisciplinaire (économie, sociologie, histoire, STS) explore les multiples facettes de ces mises en économie de l’environnement (par l’exploitation, par la théorie économique et par les politiques environnementales) à partir d’analyses historiques et contemporaines destinées à en montrer les enjeux, limites et opportunités. Le bilan reste contrasté, ces différentes façons de faire l’économie de l’environnement pouvant tendre à négliger les spécificités biogéochimiques de la nature jusqu’à faire l’économie d’une prise en compte ambitieuse de l’environnement.

Textes de Sara Angeli Aguiton, Ève Chiapello, Liliana Doganova, Brice Laurent, Harold Levrel, Antoine Missemer, Alain Nadaï,Dominique Pestre, Antonin Pottier, Philippe Quirion, Juliette Rouchier et Julien Vincent.

Abstract. The environmental concern born of the observation of harmful pressure exerted by economic activities on the biosphere has led to the multiplication of initiatives and regulations aimed at stemming the destruction. To the environmental economics that economic activities actually carry out when they take resources, economic theory’s efforts to think about these issues and the development of economic policy instruments designed to intervene respond. This multidisciplinary work (economics, sociology, history, STS) explores the multiple facets of these developments in environmental economics (through exploitation, economic theory and environmental policies) using historical and contemporary analyses to show the challenges, limits and opportunities. The results remain contrasted, as these different ways of doing environmental economics can tend to neglect the biogeochemical specificities of nature to the point of neglecting an ambitious consideration of the environment.

Lien vers l’ouvrage/ link to the book