Processus de qualification et construction d’un compromis institutionnel territorialisé. La gestion intégrée de l’eau par bassin dans le canton de Fribourg (Suisse)

Arnaud Buchs (2016)

Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 7, n°3

Cet article appréhende la qualification comme un processus normatif qui conditionne la mobilisation des ressources naturelles par des acteurs aux intérêts et référentiels divers, voire divergents. Outre les attributs des ressources, la qualification comprend les modes et l’échelle de régulation préconisés par les acteurs. Promue par les autorités fédérales suisses depuis le début des années 2000, la gestion intégrée par bassins-versants (GIB) est considérée comme un impératif pour un usage soutenable de l’eau. Cependant, sa mise en œuvre pose la question de l’écart vis-à-vis du modèle théorique. Nous traitons du cas du renouvellement de la loi sur l’eau dans le canton de Fribourg, initié au début des années 2000 et achevé en 2014, visant à généraliser une GIB à l’échelle cantonale. La restitution du processus de qualification permet de dépasser les visions naturalisées et fonctionnalistes de la GIB pour montrer que celle mise en place à Fribourg relève d’un compromis institutionnel territorialisé fruit d’une action collective.

Lien vers l’article

Forthcoming…

Buchs A. (2018) Integrated Water Resources Management as a Compromise: Renewing the Water Act in the Canton of Fribourg, Switzerland. In: Bréthaut C., Schweizer R. (eds) A Critical Approach to International Water Management Trends. Palgrave Studies in Water Governance: Policy and Practice. Palgrave Macmillan, London

Internationally promoted for decades, integrated water resources management (IRWM) has been considered as an imperative for sustainable water use by Swiss federal authorities since the early 2000s. However, its operationalisation leads us to question the gap vis-à-vis the theoretical model. The analysis of the renewal process of the Water Act in the canton of Fribourg shows that integrated management has to be considered as a regionalised institutional compromise: first, the scope of sectoral integration is not given; secondly, the scale finally adopted does not fit exactly the watershed, even though it is presented as the perfect functional space for regulating water use. Thanks to a historical and comprehensive approach, we strive to overpass “naturalised” and “functionalist” visions of water resources management.

Link to the book