Archives quotidiennes :

Réflexions sur la portée sociologique des diverses phases du travail statistique

Reflections on the sociological significance of the various phases of statistical work

Alain Desrosières (2021)

Cambouis, La Revue Des Sciences Sociales Aux Mains Sales, janvier. Open access.

Résumé. Les liens entre l’Insee et la recherche économique sont explicités et institutionnalisés depuis longtemps, en particulier au sein de l’Unité de Recherche de cet Institut, largement centrée sur des recherches économétriques. En revanche, l’apport de l’Insee à la recherche sociologique est plus rarement décrit, et encore moins revendiqué, dans la mesure où la plupart des enquêtes de l’Insee sont conçues à des fins d’éclairage de la gestion économique ou administrative, ou en vue des travaux de prévision utilisant les modèles de la comptabilité nationale, et non explicitement dans le cadre de recherches sociologiques. Pourtant, ces enquêtes et recensements ne constituent pas seulement une mine irremplaçable de données chiffrées pour les chercheurs, mais leur conception, leur préparation, leur réalisation, leur exploitation et l’analyse de leurs résultats sont autant d’occasions de poser, et souvent de résoudre, des problèmes sociologiques sur lesquels les « praticiens chercheurs » de l’Insee ont accumulé une expérience très grande : les difficultés rencontrées sont bien sûr « techniques », mais leur traitement implique une réflexion théorique que l’on voudrait suggérer ici très brièvement, en décrivant les six étapes qui découpent, en partie arbitrairement, les différentes phases d’une opération statistique.“

Abstract. The links between INSEE and economic research have been explicit and institutionalized for a long time, in particular within the Institute’s Research Unit, which is largely focused on econometric research. On the other hand, INSEE’s contribution to sociological research is more rarely described, and even less claimed, insofar as most INSEE surveys are designed to shed light on economic or administrative management, or for forecasting purposes using national accounting models, and not explicitly in the context of sociological research. However, these surveys and censuses are not only an irreplaceable source of numerical data for researchers, but their design, preparation, execution, use and analysis of their results are all opportunities to pose, and often to solve, sociological problems on which INSEE’s « research practitioners » have accumulated a great deal of experience: the difficulties encountered are of course « technical », but their treatment implies a theoretical reflection that we would like to suggest here very briefly, by describing the six stages that divide, in part arbitrary, the different phases of a statistical operation.

Link to the article