Que signifie professionnaliser ? École de commerce versus école d’ingénieurs

Francis Guérin et Hédia Zannad (2019)

Formation emploi, 145, pp. 29-51.

Résumé. En mobilisant la théorie de la cité par projets et l’économie des conventions, ainsi que deux études de cas, cet article montre comment une école d’ingénieurs et une école de commerce opèrent une « désingularisation » des relations des étudiants à leur environnement. Pour ce faire, ces écoles circonscrivent l’univers dans lequel la mise en forme à laquelle elles procèdent sera reconnaissable et valorisée, l’objectif étant de réduire les incertitudes quant à la capacité de ces étudiants à trouver un emploi et à leurs opportunités de carrière. L’article décrit une professionnalisation « intégrée », s’appuyant sur la puissance du « projet » en école de commerce et une professionnalisation « scindée », séparant nettement le scolaire et le non-scolaire, en école d’ingénieurs.

Mots-clés : enseignement supérieur, grande école, professionnalisation, projet, économie des conventions, selection, méthode pédagogique, projet professionnel

What does it mean to professionalize? Business schools versus Engineering schools

Abstract. On the basis of different theoretical approaches such as the Projective City or the Convention school and two case studies, this paper shows how engineering and business schools shape their students’ relationship to themselves and to the environment in order to reduce uncertainties concerning employment opportunities. Because the figure and the competencies of engineers and–all the more–managers are fuzzy, engineering and business schools exert efforts to “shape” them in a figure that can be recognized and valorized by private companies.

Keywords: higher education, elite school, professionalization, project, economy of conventions, selection, teaching method, career project

Lien vers la revue/ Link to the review