Revisiter les marchés par les organisations. À propos de l’ouvrage de Michel Callon: L’emprise des marchés. Comprendre les marchés pour pouvoir les changer

Julien Vercueil (2018)

Revue de la régulation, 24(2), en ligne.

Extrait. « Michel Callon, sociologue ayant une formation d’ingénieur et d’économiste, est connu pour ses travaux de sociologue des sciences, des techniques et de l’économie1. Avec L’emprise des marchés. Comprendre leur fonctionnement pour pouvoir les changer (La Découverte, 2017), il développe le troisième de ces champs et propose une théorie sociologique des marchés et de leur emprise sur les agents. En neuf chapitres, l’ouvrage passe en revue les conceptions existantes des marchés et leur oppose une approche en termes d’« agencements marchands », dont il dérive quelques propositions politiques pour l’encadrement de leur fonctionnement. Cette note de lecture commente les cinq chapitres centraux, qui développent le cœur de la théorie de l’auteur, mais n’analyse pas ses propositions normatives. […] Pour savoir s’il apporte quelque chose à l’analyse, il faut se poser une première question : ce terme comble-t-il un vide sémantique ? L’idée qu’il faut requalifier les objets pour les arracher à l’univers d’où ils sont issus et les faire ensuite entrer dans l’univers marchand est constitutive de l’économie des conventions, qui entend questionner l’évidence de la présence de produits sur un marché. »

Lien vers l’article dans la Revue de la régulation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.