Pour un nouvel écosystème de financement. Monde de production, Commun et financement d’impact sociétal

Bernard Paranque (2018)

Résumé. Ce travail s’inscrit dans la poursuite des réflexions critiques engagées sur le paradigme qui définit le rendement financier tel qu’il est utilisé par la profession et théorisé par la communauté académique. Si on veut aller au‐delà des constats pour contribuer à la construction de solutions d’émancipation, d’autres questions sont cruciales : qu’est alors unrendement social alternatif au rendement financier ? Comment l’évaluer et le proposer dans des outils d’allocation de ressources ? Quel dispositif peut permettre d’opérationnaliser une telle démarche ? L’hypothèse de cette recherche est de considérer que l’économie des conventions telle que développée par les travaux de Robert Salais et Michael Storper en termes de mondes de production permet non seulement de comprendre la diversité concrète des formes de coordination des organisations productives mais aussi la dynamique du système productif dans son ensemble dans lequel est inséré le ‘commons’ tel que définie par Ostrom. L’un des enjeux de cette action collective orientée est celui de son financement selon des modalités qui respectent la cohérence du « monde de production » (ou avec le monde cible en cas de changement) et les objectifs/valeurs du collectif humain qui le porte. Dit autrement, comment assurer les porteurs du projet que les critères de financement ne vont pas entrer en contradiction avec leurs propres critères d’impact social et remettre en cause les finalités du collectif ?

Lien vers le texte à télécharger via ResearchGate


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.