De la justification. Les économies de la grandeur – Nouvelle édition

Luc Boltanski & Laurent Thévenot (2022)

Paris: Gallimard.

Nouvelle édition avec une nouvelle préface :
Critiques et justification de De la justification”, pp. I-LI.

Présentation de l’ouvrage. Les relations dans la vie quotidienne sont troublées par des conflits qui, si la violence physique est écartée, conduisent à formuler des critiques auxquelles répondent des justifications.
En tirant parti à la fois de la philosophie politique et de l’étude sociologique de disputes, notamment au sein d’organisations, les auteurs montrent que ces critiques et ces justifications ne sont pas seulement circonstancielles mais qu’elles expriment un sens commun de la justice. Ils mettent au jour les règles que doivent suivre ces critiques et ces justifications pour être jugées recevables. Elles composent une grammaire inscrite à la fois dans le langage et dans des dispositifs matériels qui l’ancrent dans la réalité.
Cette grammaire du désaccord et de l’accord est pluraliste : elle permet aux personnes de prendre appui sur différents ordres d’évaluation en fonction de la situation dans laquelle elles se trouvent plongées. Elle contribue en outre à réduire la tension entre, d’une part, ces ordres de grandeur et, de l’autre, un principe d’égalité aspirant à une humanité commune. Loin d’être un relativisme, ce pluralisme offre des ressources dont les personnes peuvent se saisir pour résister à la menace constante de domination.

About the book. Relationships in everyday life are troubled by conflicts which, if physical violence is ruled out, lead to criticism to which justifications are given.
Drawing on both political philosophy and the sociological study of disputes, particularly within organizations, the authors show that these criticisms and justifications are not merely circumstantial but express a common sense of justice. They reveal the rules that these criticisms and justifications must follow in order to be considered admissible. They compose a grammar inscribed both in language and in material devices that anchor it in reality.
This grammar of disagreement and agreement is pluralistic: it allows people to draw on different orders of evaluation depending on the situation in which they find themselves. It also contributes to reducing the tension between, on the one hand, these orders of magnitude and, on the other, a principle of equality aspiring to a common humanity. Far from being a relativism, this pluralism offers resources that people can seize to resist the constant threat of domination.

Lien / Link