Au guichet du rectorat. La construction du « marché secondaire » des enseignant·es contractuel·les dans l’académie de Lyon

Caroline Bertron & Hélène Buisson-Fenet (2021)

In: Céreq Echanges, 16, pp. 403-414. Open access.

Extrait. “La coordination des trois acteurs-recruteurs que sont les inspecteurs pédagogiques, les gestionnaires académiques et les chefs d’établissement donne ainsi à voir la place variable de la qualification en tant que « convention de qualité », comme un registre d’évaluation parmi d’autres de l’activité. Si l’on transpose en effet la grille d’analyse conventionnaliste (Eymard-Duvernay et Marchal, 1997), l’absence de réussite au concours jette le doute sur l’évidence de la norme du travail enseignant et accroît la marge de manoeuvre des intermédiaires, puisque l’appariement ne se résume alors pas à une opération routinière de mise en correspondance. L’activité des recruteurs est ainsi prise en tension entre deux modalités: lorsqu’il se place dans un régime de planification des compétences, l’inspecteur pédagogique opère en toute autonomie pour considérer que les compétences sont stables, mesurables et entrent dans des formats pré-établis. Positionné dans un régime de négociation des compétences, le gestionnaire admet qu’elles sont relativement imprévisibles car associées davantage aux contextes d’apprentissages et aux situations d’enseignement : elles apparaissent alors (en partie) comme un résultat de l’appariement et non seulement comme son préalable.” (p. 412)

At the rectorship counter. The construction of the “secondary market” for contract teachers in the Lyon academy

Extract. “The coordination of the three actors-recruiters that are the pedagogical inspectors, the academic managers and the headmasters thus shows the variable place of the qualification as a “quality agreement”, as a register of evaluation among others of the activity. If we transpose the conventionalist analytical grid (Eymard-Duvernay and Marchal, 1997), the lack of success in the competitive examination casts doubt on the evidence of the standard of teaching work and increases the room for manoeuvre of intermediaries, since matching is not just a routine operation. The activity of recruiters is thus caught in tension between two modalities: when placed in a competency planning regime, the pedagogical inspector operates in complete autonomy to consider that competencies are stable, measurable and fit into pre-established formats. Positioned in a skills negotiation regime, the manager admits that they are relatively unpredictable because they are associated more with learning contexts and teaching situations: they then appear (in part) as a result of the matching and not just as a prerequisite for it.” (p. 412)

Download link