Du déchet à l’objet de collection : la sociologie de l’enrichissement de Luc Boltanski et Arnaud Esquerre

À propos de : Luc Boltanski, Arnaud Esquerre, Enrichissement. Une critique de la marchandise, Paris, Gallimard, coll. « NRF Essais », 2017.

Lilian Mathieu (2017)

Lectures [En ligne], Les notes critiques, mis en ligne le 20 février 2017

Introduction. […] Ce terme d’enrichissement revêt dans l’ouvrage plusieurs significations. Il s’agit d’une part de la manière dont des choses sont dotées d’un prix lorsqu’elles changent de mains au cours d’une transaction commerciale — question des plus classiques en économie mais à laquelle Boltanski et Esquerre apportent des éléments de réponse proprement sociologiques. L’enrichissement est également le processus par lequel les riches construisent et entretiennent leur fortune en procédant à la valorisation des différents biens matériels qu’ils possèdent — thématique qui n’est pas sans importance dans un contexte d’accroissement considérable des inégalités de richesse. Dans les deux cas, la question centrale porte sur la valeur des choses possédées ou échangées : loin d’être la résultante inexorable de mécanismes économiques impersonnels, celle-ci mobilise des processus sociaux complexes, relevant aujourd’hui d’une économie de l’enrichissement, que le livre s’attache à décrire en détail. “

Lien vers l’article

Link to the English version