Remise de la Légion d’honneur à André Orléan

Nicolas Da Silva & Guillemette de Larquier

Le mercredi 4 octobre 2017 s’est déroulé à Paris la remise de la Légion d’honneur à André Orléan, une des grandes figures de la pensée économique française, qui a profondément transformé la compréhension que nous avons de la monnaie et de la valeur. Pour l’école des conventions, il est en particulier un des auteurs du numéro spécial de la Revue économique (1989) « Économie des conventions ».

La cérémonie a eu lieu après le Conseil d’administration de l’Association Française d’Économie Politique (AFEP), organisation professionnelle destinée à défendre le pluralisme des approches en économie, dans un contexte difficile où certains collègues en appellent ouvertement à se « débarrasser » des hétérodoxes. La proximité des deux évènements n’est pas un hasard puisqu’après avoir été président de l’association entre 2009 et 2017 André Orléan a demandé à recevoir cette distinction auprès de ses amis de l’AFEP. Notons au passage que la présidence de l’association reste très proche de l’école des conventions dans la mesure où une spécialiste des conventions de quantification, Florence Jany-Catrice, a succédé à un spécialiste des conventions financières.

La remise de la Légion d’honneur a été l’occasion pour Florence Jany-Catrice de rappeler le parcours exceptionnel d’André Orléan, raconté telle une longue fresque faite de rencontres et d’engagements. Par ses travaux, il est l’un des plus grands contributeurs du rapprochement des deux grandes écoles hétérodoxes françaises, l’économie des convention et l’école de la régulation, ce qui a été rappelé à travers les discours émouvants de Michel Aglietta, Robert Boyer et Jean-Pierre Dupuy. Ce rôle structurant dans l’institutionnalisme français est également empreint d’une volonté de transmission dont témoigne sa contribution à la création et au développement du master « Économie des institutions ». La place d’André Orléan dans le champ académique français est difficile à résumer en peu de mots mais elle s’est vue à travers le rassemblement des chercheurs présents, de tout âge, universitaires ou non, et membres des différentes écoles de l’institutionnalisme économique.

Textes téléchargeables sur le site de l’AFEP

Merci à Bruno Tinel pour le reportage photo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.